Les compétences patrimoniales au service des clients

Le métier de CGP
Les compétences patrimoniales au service des clients
Un métier de plus en plus réglementé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une prestation transparente et formalisée pour le client

 
Afin d’apporter les conseils les mieux adaptés à la situation de chaque client, le CGP sur présentation de sa carte d’identité professionnelle réalise un audit patrimonial simple après avoir fait signer une lettre de mission. 
 
Cette lettre de mission définit le cadre de son intervention face aux attentes de son client, afin qu’il puisse préconiser les solutions les mieux adaptées à la situation personnelle de son interlocuteur.
 
Lors d’un autre rendez-vous il présente ses préconisations qui peuvent revêtir la forme de conseil pur et/ou proposer des solutions de placement pour réorganiser la structure du patrimoine et le sécuriser (des études de cas sont disponibles sur le site pour mesurer les champs d’intervention des CGP).
 
Quelle rémunération pour le CGP ? La rémunération du CGP varie suivant le type de mission qu’il réalise :
 
 Soit il facture des honoraires de conseil préalablement défini avec son client.
 
 Soit il est rémunéré partiellement sur les droits d’entrée versés pour la mise en place du placement.
 
 Soit les deux.
 
Le suivi:
 
La force du CGP et sa valeur ajoutée réside dans le suivi mis en place avec son client. En effet, les situations personnelles évoluent sans cesse de même que les différents marchés financiers. Il est nécessaire de faire le point régulièrement sur les changements prévisibles et d’affirmer ou de modifier la stratégie patrimoniale mise en place précédemment.
 
Le CGP ne fait jamais d’opérations en « one-shot » et s’inscrit au contraire dans une démarche de qualité au travers d’un suivi régulier des solutions adoptées.