Le marché immobilier continue de ralentir24/12/2018  



Selon le dernier baromètre LPI / Se Loger, les prix signés au cours des trois derniers mois augmentent de 0,4 % pour les maisons et de 0,7 % pour les appartements anciens. Cependant, l'Observatoire LPI / Se Loger constate toujours un ralentissement de la hausse des prix s'agissant de l'évolution annuelle : + 3,4 % pour les maisons et + 3,5 % pour les appartements, contre un peu plus de 4 % à pareille époque en 2017.

Dans les grandes villes suivies par l'Observatoire, on notera encore des hausses significatives au cours des trois derniers mois à Nantes et Montpellier (+ 5,9 %, respectivement 3 330 € / m2 et 3 118 €), Toulon (+ 5,2 %, 2 668 €) et Reims (+ 4,8 %, 2 359 €). De façon générale, les prix signés ont tout de même reculé ou ont progressé sous l'inflation au cours des trois derniers mois et/ou sur un an dans 70 % des grandes villes. À fin novembre, les hausses records des prix moyens signés sur un an sont à mettre au crédit de Montreuil (+ 13,1 %, 5 684 € / m2), Limoges (+ 12,8 %, 1 645 €), Poitiers (+ 11,7 %, 2 039 €), Cherbourg (+ 11,4 %, 1 862 €) et Rennes (+ 11,1 %, 3 152 €).


 Autres articles sur le même sujet :
Crédit immobilier : nouvelle légère baisse des taux

La baisse des taux des crédits immobiliers s'est poursuivie en novembre, "en dépit des tensions qui affectent les marchés obligataires depuis la fin de l'été", constate l'Observatoire Crédit Logement dans son dernier tableau de bord.

L’immobilier ancien a toujours le vent en poupe

Selon le dernier baromètre LPI-Se Loger, la hausse des prix de l'ancien se confirme.

Accélération des prix dans l'ancien

Le baromètre "LPI - Se Loger" du mois de janvier confirme l'accélération de la hausse des prix sur le marché de l'immobilier ancien.

L’ancien redémarre

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, en 2015, les prix des appartements anciens ont augmenté dans plus de la moitié (56 %) des grandes villes de France.

Immobilier : coup de mou sur la Côte Atlantique

Le marché immobilier des résidences secondaires semble repartir à la hausse, mais pas partout. Analyse de Guy Hoquet.

Les prix de l’immobilier à la hausse

Selon l’indice Notaires de France-Insee, la fin d’année 2015 a vu ses prix immobiliers augmenter de façon très légère avec une moyenne de 0,4 % dans l’ancien.