Faut-il céder aux charmes des FIP-FCPI ?10/12/2018  



Dernière ligne droite pour faire baisser ses impôts de l’an prochain ! Avez-vous pensé aux FIP et aux FCPI ? Les FIP, fonds d’investissement de proximité, comme les FCPI (fonds communs de placement innovation), sont des fonds qui permettent d’investir dans des PME. Comme ce type d’investissement est plutôt risqué, l’État vous offre une carotte fiscale pour compenser le risque de pertes en capital. Et ce, sous forme de réduction d'impôts liée à la souscription de parts de FIP et FCPI .

A condition de garder ses parts pendant 5 ans, vous pouvez donc déduire de vos impôts, 18 % des sommes investies (38 % pour les FIP Corse ou outre-mer). Attention, votre investissement est plafonné à 12 000 € pour une personne seule (24 000 € pour un couple) sur chaque catégorie (FIP et FCPI). Votre réduction d'impôts est donc limitée à 2 160 € pour une personne seule (4 320 € pour un couple).

Petit spécificité en 2018, du fait de l'année blanche, si votre impôt est nul au titre de 2018, les réductions et crédits d'impôts obtenus cette année donneront droit à un remboursement à l'été 2019. Mais attention, il ne faut pas dépenser plus que le montant de son impôt. Car l'excédent ne sera pas remboursé, ni reportable les années suivantes.


 Autres articles sur le même sujet :