Voiture d’occasion et kilométrage non garanti20/01/2017  



Une entreprise achète auprès d'un garage un véhicule d'occasion avec un kilométrage non garanti de 83 000 km. Par la suite, elle découvre que le kilométrage réel est d'environ 187 000 km. Elle sollicite alors en justice l'annulation de la vente pour erreur sur les qualités substantielles du bien vendu. Les juges vont tout d’abord rejeter sa demande. Mais leur décision est censurée par la Cour de cassation. Une clause de non-garantie insérée dans le contrat de vente ne fait pas obstacle à une annulation de la vente fondée sur l'erreur sur les qualités substantielles du bien vendu.

La décision de justice


 Autres articles sur le même sujet :
Obligation du vendeur professionnel

Un particulier achète auprès d'un concessionnaire automobile une voiture neuve.

Encaissement d’un chèque non daté

Pour garantir le remboursement d'un prêt, un emprunteur remet à son prêteur un chèque de 500 000 €. Ce chèque n'est pas daté.

Acte de cautionnement et prescription

Une banque consent un prêt immobilier à une SCI, lequel prêt est garanti par la caution solidaire de deux époux.

Location de voiture et vol

Un particulier loue une voiture pour une semaine auprès d’un loueur professionnel.

Un chiot n’est pas une chose !

Un particulier achète un chiot chez un éleveur professionnel.

Un chiot n’est pas une chose !

Un particulier achète un chiot chez un éleveur professionnel.