Les fonds monétaires ont le vent en poupe !28/11/2016  



Amundi arrive loin devant JPMorgan et Aviva, qui affichent des collectes de respectivement 3,92 milliards d'euros et 3,6 milliards d'euros, également principalement réalisée sur des fonds monétaires. Octobre a de fait été le mois des fonds monétaires, ces derniers ayant drainé 29,4 milliards d'euros (pour une bonne partie en France). Ces flux expliquent aussi la forte présence dans le top 10 des sociétés de gestion françaises : Credit Mutuel (3,28 milliards d'euros), Natixis (2,84 milliards d'euros), Groupama (2,49 milliards d'euros), BNP Paribas (2,17 milliards d'euros) et Société Générale (1,7 milliard d'euros).
 


 Autres articles sur le même sujet :
Les fonds ont renoué avec le positif

En 2015, les fonds collectifs (Sicav, FCP, etc.) ont renoué avec une collecte nette positive globale, égale à 21,6 milliards d'euros, contre - 21,4 milliards en 2014.

Collecte au plus haut sur les fonds dédiés à l'or

Les fonds dédiés à l'or viennent d'enregistrer leur plus forte collecte nette depuis juin 2009 montre une étude hebdomadaire publiée vendredi par Bank of America-Merrill Lynch.

Les investisseurs boudent les fonds monétaires

Les investisseurs ont retiré leur argent des fonds monétaires à hauteur de 16,7 milliards de dollars pour les placer sur les fonds obligataire (4,3 milliards) et dans une moindre mesure les fonds actions (1,8 milliard), selon l’étude hebdomadaire de Bank of America Merrill Lynch.

Misez sur les entreprises qui maitrisent leur prix !

Le « Pricing Power » est la capacité pour une entreprise d’imposer ses prix. Faut-il miser sur ce type d’entreprise ? Réponses de la société de gestion Delubac qui dispose d’un fonds composé par des valeurs de sociétés européennes qui ont une maitrise parfaite de leur marché.

Coup de tabac sur les fonds !

Les fonds investis en actions ont enregistré des sorties massives au cours de la semaine au 6 janvier.

3 bonnes raisons d’acheter des obligations indexées sur l’inflation

Les politiques monétaires toujours très accommodantes et les prévisions d'inflation des différentes banques centrales suggèrent que les prix à la consommation devraient continuer leur rebond sur les mois et années à venir, souligne Groupama AM. La société de gestion d'actifs reste donc positive à l'égard des obligations indexées sur l'inflation.