Taxes foncières : des hausses raisonnables12/09/2016  



Les bases de calcul des taxes d'habitation et foncière ont néanmoins été, dans la grande majorité, relevées de 1 %. Au bout du compte, les taxes d'habitation augmentent de 1 % en moyenne (entre + 3 et + 82 €) et les taxes foncières, de 2,4 % (entre + 6 et + 147 €). La hausse des impôts locaux est significative à Nantes (+ 6,5 % pour la taxe d'habitation et + 14,5 % pour la taxe foncière), Saint-Denis (respectivement + 6,7 % et + 10,9 %) et à Saint-Paul à La Réunion (+ 7,5 % et + 6,8 %). A l'inverse, la ville de Caen fait preuve d'une grande modération : + 0,3 %, tant pour la taxe d'habitation que la taxe foncière.


 Autres articles sur le même sujet :
Avis d’imposition immédiat

Selon une information du quotidien "Les Echos", les contribuables qui déclarent leurs revenus en ligne vont recevoir, dès cette année, à l'issue de la déclaration leur avis d'imposition.

Exonération de taxe foncière

Les collectivités territoriales et les intercommunalités à fiscalité propre peuvent décider d'exonérer pendant 5 ans, pour la part de taxe foncière sur les propriétés bâties qui leur revient, les locaux à usage d'habitation affectés à l'habitation principale et issus de la transformation de locaux à usage de bureaux (CGI art. 1384 F).

Qui veut supprimer l’ISF ?

Les deux tiers des Français sont opposés à la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF), selon un sondage Tilder/LCI/OpinionWay.

L’ancien redémarre

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, en 2015, les prix des appartements anciens ont augmenté dans plus de la moitié (56 %) des grandes villes de France.

Un site pour connaître les taxes de séjours

Un mini-site dédié à la taxe de séjour est désormais accessible depuis le site impots.gouv.fr et collectivites-locales.gouv.fr dans lequel figureront les taux de taxe de séjour votés par les collectivités locales.

Pourquoi les actions privées de droit de vote sont éligibles aux taux d’imposition réduit !

Selon le Conseil d’Etat, contrairement a ce que pense l’administration, les actions privées de droit de vote sont éligibles aux taux d’imposition réduit. C’est un revirement de jurisprudence.