Les livrets reviennent en force30/05/2016  



Cela faisait bien longtemps que les collectes des deux livrets A et Développement Durable, qui permettent notamment de financer le Logement social en France, n’avaient pas sorti la tête de l’eau durant plus d’un mois. La collecte cumulée s’élève ainsi en avril à 360 millions d’euros, ce qui est toute fois moins qu’au mois de mars (420 M€). Un résultat qui permet ainsi de sensiblement réduire la décollecte cumulée enregistrée depuis le début de l'année, qui avait atteint 980 millions d'euros, contre 2 milliards d'euros l'an dernier sur la même période.


 Autres articles sur le même sujet :
Livrets d'épargne : 11 milliards d'euros collectés depuis le début de l'année

La Caisse des dépôts fait état d'un septième mois consécutif de collecte positive pour le livret A, avec 840 millions d'euros au mois de juin, et pour le livret de développement durable et solidaire, avec 220 millions d'euros.

Le livret A gonfle, gonfle !

Sixième mois consécutif au beau fixe pour le livret A qui enregistre, pour le mois de mai, une collecte nette positive de 1,30 milliard d'euros, selon les chiffres de la Caisse des dépôts.

Livret A : Le retour !

Le livret A a enregistré une collecte nette positive de 310 millions d'euros le mois dernier, selon le tableau de bord mensuel de la Caisse des dépôts.

Les ménages puisent dans leur LDD

Selon les chiffres de la Caisse des dépôts, le livret A a maintenu une collecte nette légèrement positive en septembre : 140 millions d'euros ; à l'inverse, le livret de développement durable enregistre une collecte nette négative : - 550 millions d'euros.

Livret A : nouveau mois de collecte positive

En mai, le livret A a engrangé 400 millions d'euros et le livret de développement durable a, au contraire, perdu 40 millions d'euros.

Après huit mois de baisse, la collecte du Livret A est positive

La Caisse des Dépôts a en effet annoncé, hier, une collecte positive du Livret A et du Livret de Développement Durable, au titre du mois de décembre 2015, à +0,66 milliard d’euros pour l’ensemble des réseaux.